samedi 26 décembre 2015

Kréolité

Kréolité : Mounité :
Baraz nana po désoté

Ala kosa Edouard Glissant, in gabyé la kréolité, i dékri dan son «Principes Universels » po désote baraz.
« Bana néna po port tout dési zot do ; an minm tan i fo zot i sobat, zot i milit, i fo zot i plonz zot rasine dan la tèr, zot i wa byin klèr, zot i méfi zot minm, i fo zot i yinm, zot i galiz lanvironaz, zot i bati zot vil nèv, i fo zot i désot é i fo zot i débouz pa.
Ek tousa la, i sanm po mwin zot i déboul dann tan modèrn. Lo tan i mank anou, i fo pa nou la pèr tousa travay la èk in lèspri modèrn. Lo fay lèspri kartyé lé dos kados po domoun la pankor kalkalé zot zarboutan. I fon ou komans par drès nout moman patri rényoné dan nout dodan. »
Ala in kozman i fé la propagand po in kréolité, son valèr lé koté linivèrsel. É sa po in kou, sé kréol zot minm i sinyal sa.
Baraz là po désoté, lé fé po tout la mounité.
Kan bann pèp i fé rankont zot péi inn èk in not, sa i rouv somin po dot mounité ankor, sak lé antéré, sansa kasyèt dan nout finfon.
Konmsaminm, lot moun, lèrk li rogard anou, lèr li mélanz sanm nou, bin li pèrd son doutans ladsi. Kréolité èk Inivèrsalité, minm zafèr.
Baro lé gran rouvèr po dot pèp for mazot si la Tèr, san finisyon.

Créolité et universalité : Les Défis

Edouard Glissant, un Créole fervent défenseur de la Créolité, dans ses principes Universels résument la force qui anime nos défis :
‘’ Il leur faut tout assumer d’un coup, le combat, le militantisme, l’enracinement, la lucidité, la méfiance envers soi, l’absolu d’amour, la forme du paysage, le nu des villes, les dépassements et les entêtements. C’est ce que j’appelle notre irruption dans la modernité… Nous n’avons pas le temps, il nous faut porter partout l’audace de la modernité. Le provincialisme est confortable à celui qui n’a pas fait sa capitale en lui, il me semble qu’il nous faut dresser nos métropoles en nous-mêmes.’’
C’est un appel à une Créolité devenue Universelle portée par les Créoles eux-mêmes. Ce défi de l’humanité entière, la rencontre des continents par les peuples ouverts le cheminement d’autres peuplements, ceux qui sont oubliés et cachés en nous-mêmes. L’autre, son regard, nos mélanges ont l’assurance de l’affirmation que Créolité est Universalité.
La porte est ouverte à d’autres peuplements humains qui ne se terminent jamais.

Creoleness and Universality : The challenges

Edouard Glissant, a fervent defender of Creoleness, in its universal principles, sums up the strength which has been nourisshing our challenges :
‘’they have to undertake everything at the same time, fighting, militating, roots, licidity, distrust of oneself, the absolute in love, the shapes of countryside, the crude asoect of towns, surpassing oneself and stubbornness . It’s what i call our irruption into modernity... We haven’t got the time, we have to bring audacity of modernity everywhere. Provinciation is confortable for the who has not made his capital within himself, it seems to me that we have to build our metropolis within ourselves.’’
It’s a call for a kind of creoleness which has become universal, brought by Creoles themselves. This challenge is a challenge for the whole of humanity, continents encountered by various peoples have opened the way to other peoples, those who are forgotten and concealed within ourselves. The other, his outlook, our mixing, undeniably assert that Creoleness is universality.
The gateway is opened to further never-ending human population.
In Patrimwane Kiltirèl Félix.C - i sort dann Liv Léo Parkoman ? (asté par Félix. C)

Rapèl po zot konèt :
* Tout roprodiksyon kopiaz, kiswa tèks, foto, lé intèrdi fo domann lotorizasyon Félix. C
* Reproduction strictement interdite sauf autorisation de Félix. C
Rédaksyon Listwar Larényon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.